EFA de Danfili

l'EFA de DanfiliCette EFA est située à 17 km de Ngaoundal, dans la région de l’Adamaoua. Pour le moment, seuls les adultes se sont inscrits à l’école. Parmi les élèves, il y’a le Djaouro, le Chef traditionnel de 3ème degré. Après une année zéro consacrée à la sensibilisation des populations de Danfili, le formateur Mouctar organise depuis le début d’année 2008, des séances d’alphabétisation pour toutes les personnes du village apprendre à lire et écrire en français.

L’un des élèves expose que ce qui les amène à s’alphabétiser est qu’ils se font tromper par les acheteurs véreux qui, conscients du fait qu’ils ne savent pas lire et écrire, leur escroquent de l’argent. Parfois, c’est face aux policiers qu’il faut se justifier. Et il arrive que les policiers leur demande de payer l’absence des papiers alors qu’ils les ont. Tout cela arrive seulement parce qu’ils ne savent pas lire.

Un autre élève adulte a confié à l’équipe de suivi pédagogique que depuis qu’il sait lire, il peut mieux organiser ses activités et sa prise en charge sanitaire.

Les parents de Danfili ont donc rapidement adopté l’EFA. Tous les soirs, après les travaux des champs et les pâturages, ils se retrouvent avec le formateur et apprennent à lire. Le Djaouro n’a pas hésité à lire à haute voix lors d’une séance de suivi effectuée par la Coordination Nationale à la fin du mois de novembre 2008.

Parce que la tradition interdit des séances de travail mixtes hommes et femmes, c’est mme Patou, la collègue de Mouctar qui s’occupe de l’alphabétisation des femmes.

Le défi des formateurs Mouctar et Patou est que les femmes soient plus nombreuses à rejoindre cette initiative. Pour le moment les maris qui voient d’un mauvais œil cette nouvelle école sont nombreux. Malgré tout, une dizaine de femmes s’est inscrite et pour l’équipe des formateurs, c’est déjà un bon départ.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :